Taascalon

De Nefald Wiki
Aller à : navigation, rechercher


Taascalon
Taascalon
Informations générales
Fondation ~300 av.G.C.
Bourgmestre Morgan_A
Spécificité(s)
Projet Poste Forum
Économie
Géographie
Monde Harlan
Région(s) Satama
Coordonnées -422697, 64, -48034


Taascalon est une île de la Mer d'Arria, au sud de Providia et à l'ouest du continent Satama. Sauvage et venteuse, elle est habitée par une ancienne population exilée d'Aldrhims. Ils y ont creusé une mine aujourd'hui effondrée, laissant place au cratère caractéristique de l'endroit. Cette catastrophe, arrivée au moment du Grand Chambardement, a signé un nouveau départ pour l'île, longtemps isolée.



Blason

Bannière de Taascalon

Les symboles de Taascalon sont sa montagne, et sa mine, représentée sur son blason par une ouverture dorée dans la montagne.

Le blason de Taascalon se blasonne ainsi:

"D'azur à la montagne de sable ouverte d'or aux versants de sinople, un nuage d'argent brochant sur le tout."




Bourgade

Quartier Spirituel et Marchand

Regroupant les temples aux seigneurs, le port et les échoppes du marché, c'est le plus vieux quartier construit à la surface de l'île.

Quartier Résidentiel

Ce vieux quartier n'a cessé de s'agrandir depuis un siècle, et a connu une croissance sans précédent depuis quelques années grâce à l'ouverture de Taascalon.

Quartier Artisans

Construit autour de la mine et la forge, érigée juste après le Grand Chambardement, ce jeune quartier est le plus actif de lîle. Il abrite les entrepôts qu'on raconte être remplis de minerais précieux et pierres rares, et les ateliers où travaillent les renommés forgerons de Taascalon.

Quartier Souterrain

Ce quartier, inaccessible depuis l'effondrement de la mine lors du Grand Chambardement, abrite les plus anciennes habitations de Taascalon. Creusé par les premiers rescapés après leur exil, c'est un dédal de galerie aujourd'hui abandonné aux engeances.



Histoire

Préambule

Taascalon est une île imposante de la Mer d'Arria. Une Ancienne population Aldrhim y vit à l'abri des conflits d'[Harlan]. Vivant à l'origine en paix avec les peuples nomade de Satama, ils ont fui le continent lors de la Damnatio Memorie. Ils survivent depuis sur cette terre venteuse et sauvage pendant plus de 300 ans, ayant très peu de contacts avec d'autres peuples.

Leur culture s'est transmise au travers des textes qu'ils ont réécrit après leur fuite, perdant de fait une grande partie des savoirs aquis par la civilisation Aldrhim. Ils ont depuis développé leurs propres formes d'art en tentant de respecter au mieux les traditions de leurs ancêtres. Bien qu'ayant légèrement évolué, leur culte est resté fidèle au vieux culte du Panthéon. Les taascalois ont cependant tendance à préférer le seigneur Aldhrim, comme en témoigne l'importance du Jour des Anciens et l'autel qui lui est dédié.

La politique de l'île est resté fort simple: Un conseil constitué de citoyens volontaires décide et élit régulièrement un chef spirituel, dont la fonction est de mener le culte, les débats et les prises de décision. La communauté lui fournit de quoi vivre confortablement, et il s'engage en échange à consacrer son "règne" à veiller sur elle. Ils frappent leur propre monnaie: l'écaille d'or, dont la forme est héritée du prismarine, qui vaut environ un quart d'[écu]]s.

D'abord exclusivement agriculteurs, la prospérité de leur terre les a ammené à redécouvrir le travail de la pierre et des métaux. Ils ont longtemps conservé de petites relations commerciales avec les nomades restés sur Satama, qui les avait aidés lors depuis exil. Ils importaient des ressources rares ou absentes sur l'île, comme le bois ou certaines denrées. Jusqu'à il y a une cinquantaine d'années, les taascalois ont toujours refusé de commercer avec d'autres peuples, malgré les quelques tentatives des marchands de Providia.

Avec le temps, le hameau devenu village s'est étendu, jusqu'à être une petite bourgade aux alentours de 100 ab.GC. C'est à cette époque que la carrière de Taascalon a été officiellement créée et organisée. Les taascalois y extrayaient principalement du calcaire et de l'andésite, puis, plus tardivement, de la diorite, du fer, du charbon et de l'or, en moindre quantité. Outre l'agriculture, son exploitation est la principale activité de l'île. La pêche fût également développée, mais reste relativement marginale, malgré les nombreux homards peuplant les côtes. Le port et les entrepôts ont été construits à cette occasion.

Avec le règne de Hyvän, les taascalois commencent à commercer avec la capitale de Värgen, important principalement du bois de construction. Mais les échanges restent rares: les insulaires tiennent à rester autonomes, et ne se mêlent pas volontier aux intrigues des étrangers.

Jusqu'au Grand Chambardement, la carrière était consitutée de larges galleries souterraines. Mais le cataclysme secoua beaucoup l'île et la voûte s'effondra, tuant et emprisonnant une grande partie de ceux qui y travaillait. Cet événement a beaucoup marqué la population. La carrière est depuis à ciel ouvert, et ses infrastructures reconstruites ou rénovées. L'extraction de ressources a repris de plus belle afin d'alimenter la reconstruction de l'île et d'Harlan.

Cet événement a poussé le peuple de Taascalon à s'ouvrir, et le port s'est beaucoup développé. Une prodigieuse forge a également été construite, les habitants comprenant enfin l'intérêt commercial et stratégique de leurs ressources minières. Leur forgerons sont maintenant reconnus et leur travail apprécié. L'île a profité de la renaissance du Concile d'Heilagur pour intensifier l'activité de son port, se trouvant ainsi sur le trajet d'une route de la soie. Elle n'a cependant pas proposé d'aide, restant fidèle à son habitude de neutralité dans la politique étrangère.